PROCHAIN ÉVÉNEMENT
4161
DD
jours
:
HH
heures
:
MM
min
:
SS
sec

Hooray!

Pour la plupart des exploitations agricoles et des entreprises, l’amélioration de l’efficacité énergétique et la réduction de la consommation d’énergie constituent une priorité. En déterminant et en implantant des stratégies de gestion d’économie d’énergie, les exploitations agricoles ont la possibilité de réduire le coût des intrants et leur empreinte carbone.

Un projet pilote de deux ans intitulé Évaluation énergétique sur la ferme en C.-B. financé par la BC Agriculture and Food Climate Action Initiative a été conduit afin de trouver des mesures d’économie d’énergie sur la ferme. « Nous avons participé au projet pilote et avons travaillé sur différents types de fermes afin de collecter de l’information et de concevoir un outil d’évaluation énergétique adapté à toutes les sortes d’exploitation », mentionne Patricia Baker, ingénieure en gestion énergétique à Prism Engineering à Burnaby, C.-B. Le projet comportait deux phases et il s’est conclu à l’automne 2011.

« Dirigée par mon collègue Sam Thomas, la première phase du projet incluait les bleuets, les pommes de terre, les serres – les fleurs et les légumes, le bétail, la volaille et les produits laitiers », ajoute Mme Baker. « Nous avons travaillé avec de deux à huit différentes exploitations pour chaque type de production afin de savoir quelle était la priorité à l’égard des mesures d’économie d’énergie pour les agriculteurs. Un module propre à chaque type d’exploitation a été conçu pour déterminer les possibilités d’économie et pour fournir un aperçu des coûts estimés et des économies potentielles pour chacune des possibilités, y compris une partie pour l’énergie renouvelable. » Dans la deuxième phase, on a ajouté les vignobles, les pépinières, les vergers, les exploitations céréalières et d’entreposage réfrigéré. À la suite du projet, de nouveaux outils, comme l’Évaluation énergétique sur la ferme (EEF), de nouvelles ressources et mesures incitatives ont été conçues pour les exploitations de la C.-B.

Conseiller en énergie sur la ferme, outils d’évaluation et autres ressources

Le Conseiller en énergie sur la ferme de la C.-B. est une nouvelle ressource gratuite offerte aux agriculteurs de la province. Le Conseiller en énergie aidera les agriculteurs à déterminer et à implanter les mesures d’économie énergétique et offrira une source d’information technique, des ressources et des mesures incitatives. Une autre ressource constitue l’Évaluation énergétique sur la ferme de la C.-B. (EEF), qui est offerte dans le cadre des programmes de Planification environnementale sur la ferme et des Bonnes pratiques de gestion (BPG). Une Évaluation énergétique sur la ferme examine la consommation de toutes sources énergétiques employées par une seule exploitation : électricité, gaz naturel, diesel, propane, biomasse et essence pour auto.

« Sam Thomas est le nouveau conseiller en énergie sur la ferme et la première étape pour les agriculteurs consiste à collaborer avec leur conseiller de planification agricole pour effectuer une EEF », explique Mme Baker. Prism Engineering, ainsi que d’autres consultants, a été formée pour effectuer les évaluations et pour travailler avec les agriculteurs. « En utilisant le module de l’EEF propre à chaque type d’exploitation, l’évaluation demande environ deux jours pour être effectuée, ce qui comprend du temps à la ferme et procure un rapport personnalisé de l’EEF.  Le rapport procure aux agriculteurs un examen détaillé des systèmes énergétiques, une vue d’ensemble de la consommation d’énergie et des émissions de gaz à effet de serre, ainsi qu’un résumé des mesures possibles d’économie d’énergie. »

Les agriculteurs peuvent instaurer immédiatement les mesures à faible ou à zéro coût, mais ils devraient considérer plus en détail les projets plus coûteux et techniques avant l’implantation. M. Thomas aidera aussi les agriculteurs à dénicher des mesures financières incitatives et à en faire la demande, comme celles offertes par le programme des BPG, le PIP de BC Hydro, le LiveSmart BC et d’autres. « D’autres ressources et outils sont en train d’être créés et seront offerts, y compris une fiche de renseignements pour chaque type d’exploitation analysée dans le projet pilote et d’autres matériels techniques. Les agriculteurs de la C.-B. ont maintenant accès à des ressources et des outils considérables pour les aider avec les mesures d’économie d’énergie et les programmes financiers incitatifs », ajoute Mme Baker.

Exemple de mesures d’économie d’énergie

En utilisant le module d’une exploitation laitière de la C.-B. comme exemple, l’énergie compte pour environ 12 % des frais d’exploitation de ce type d’entreprise. Les fermes laitières sont de grandes consommatrices d’énergie en raison de la haute charge électrique de l’équipement utilisé dans la laiterie, y compris les refroidisseurs pour conserver le lait froid et les pompes à vide pour la traite. De plus, l’éclairage et la ventilation contribuent grandement à l’énergie totale consommée par l’exploitation.

Il y a des mesures à faible ou à zéro coût possible pour les fermes laitières de la C.-B. ainsi que certaines améliorations énergétiques spécifiques. Certaines des mesures d’économie d’énergie demandent une recherche, une planification et un investissement, mais elles sont aussi admissibles aux mesures incitatives de frais partagés y compris les améliorations de l’éclairage, la récupération de chaleur et l’isolation des bassins de stockage, des condensateurs et des tuyaux. Communiquez d’abord avec le conseiller en énergie sur la ferme de la C.-B. afin d’en savoir davantage sur les outils et les ressources offertes aux agriculteurs de la C.-B.