Prochain événement
583822
DD
jours
:
HH
heures
:
MM
min
:
SS
sec

Hooray!

BRAMPTON (Ontario) – Lorsque Paul Stewart étudiait à l’Université Ryerson en vue d’obtenir un diplôme en gouvernance et en politique, l’agriculture n’était pas son premier choix de carrière.

« C’est ce que nous avons appris au sujet de la justice alimentaire qui m’a amené à m’intéresser à l’agriculture », explique l’homme maintenant âgé de 26 ans. « J’ai également suivi un cours sur la sécurité alimentaire et c’est ce genre de chose qui m’a attiré vers le domaine de l’alimentation et son importance dans la vie de chacun. »

« Ayant grandi à Toronto, l’agriculture ne faisait pas vraiment partie de ma vie. C’est plus tard, en travaillant dans des jardins communautaires à l’intérieur et à l’extérieur de la ville, que j’ai finalement développé un intérêt pour l’agriculture. »

Paul et sa partenaire, Shira Katzberg, 26 ans, une pédagogue qui a fait ses études à l’Université George Brown, sont aujourd’hui des agriculteurs prospères de nouvelles cultures  chez McVean Farm de FarmStart à Brampton, une jeune exploitation agricole unique en son genre au Canada, de même qu’un modèle viable qui offre des activités d’apprentissage agricole aux nouveaux agriculteurs du Canada et d’autres pays.

McVean Farm, une ferme de 45 acres louée à long terme à FarmStart par la Toronto and Region Conservation Authority, emploie environ 36 nouveaux agriculteurs provenant de 10 pays différents et regroupe 20 entreprises agricoles sur son site. Les participants produisent une variété de produits, comme du miel, des champignons et des centaines de légumes différents.

Les produits sont récoltés à la main et souvent vendus directement aux consommateurs dans des marchés de producteurs, des restaurants ou par autocueillette.

Biologique

« Tous nos produits sont biologiques. Nous exploitons un quart d’acre de terre; un petit terrain pour de l’agriculture intensive. On fait pousser beaucoup de légumes verts, des betteraves, des radis, des carottes et des tomates. Nous possédons aussi un lot d’ail qu’on exploite séparément; une culture partagée avec un genre de ferme d’agrément près de Cambellford » explique Paul.

Le projet FarmStart a été constitué en société en 2005, sa croissance étant basée sur la reconnaissance du fait que les communautés agricoles vieillissent et que les défis structurels, économiques et pratiques empêchent de nouveaux agriculteurs plus jeunes de s’introduire dans cette industrie. Les organisateurs du projet font valoir que les nouveaux agriculteurs apportent des compétences, des relations ainsi qu’une passion qui favorisent l’innovation et le renouveau.

Le tout a commencé par une nouvelle exploitation agricole située près de Guelph et inspirée par Intervale, au Vermont. Son but était de soutenir et d’amoindrir les risques des personnes sans expérience qui tentent de se lancer dans l’industrie agricole.

FarmStart continue d’offrir un soutien pratique, un leadership et une voix à toute une nouvelle génération d’agriculteurs.

Paul, grand défenseur de FarmStart, s’est lancé en agriculture avec sa partenaire en 2009 alors qu’ils faisaient du jardinage urbain, de l’élevage de poulets et la culture de quelques verges de légumes, principalement par plaisir.

C.R.A.F.T. Ontario

« Puis, en 2011, nous avons participé à un programme de mentorat de neuf mois de C.R.A.F.T. Ontario (Collaborative Regional Alliance for Farmer Training in Ontario). On se concentrait la plupart du temps sur les différents aspects de la production, la culture de légumes, les programmes d’ASC (agriculture soutenue par la communauté) et l’élevage de bovins, » explique Paul.

« On a ensuite demandé à FarmStart de nous attribuer des terres et nous avons commencé à exploiter le site d’un quart d’acre en 2012. Nous avons également commencé à vendre dans un marché de producteurs organisé par le Stop Community Food Centre (le SCFC), situé au 1884 Davenport Avenue, à Toronto. Le Green Barn du SCFC est en fait Wychwood Barns, » explique Paul.

C.R.A.F.T. Ontario est constitué de plusieurs sous-divisions régionales. Chacune d’entre elles est un réseau d’exploitations agricoles qui offre des stages. Ces stages sont des relations professionnelles entre l’exploitation agricole et le stagiaire, pas avec C.R.A.F.T. Ontario.

Les bureaux administratifs du SCFC qui sont situés au 1884 Davenport Road, offrent de multiples services de première ligne à la communauté : un lieu de dépôt, une banque alimentaire, des programmes périnataux, des programmes d’action communautaire, des fours à pâtisserie, des marchés, des cuisines communautaires, des services de défense communautaire, des cours sur les systèmes d’alimentation durable et de l’agriculture urbaine.

« Cette année, nos terres serons situées au même endroit, mais nous aurons un acre entier. Ce sera ma première tentative de m’investir à temps plein dans l’agriculture, Shira y travaillera à temps partiel. À long terme, nous espérons devenir propriétaire de notre propre terre après la période de cinq ans, ou parvenir à un d’accord de location différent où nous aurions pratiquement le plein contrôle » déclare Paul.

FarmStart

« Je suis prêt à m’engager. Pour le moment, nous sommes très motivés par le fait que nous passerons d’un quart à un acre de terre. On doit prendre les choses une année à la fois et ne pas s’engager dans une hypothèque sur le champ. Chez FarmStart, on est à l’essai durant la première année, pour ensuite entamer sa véritable première année d’agriculture et cultiver pendant cinq ans » déclare  Paul

« Il s’agit d’un excellent système puisqu’on peut d’abord s’initier à l’ensemble des aspects de l’agriculture sans immédiatement s’exposer à une charge de risques trop lourde », souligne-t-il. « Aussi, étant donné que les villes sont assez proches, il est possible d’y vivre et d’aller au travail en voiture. Il n’est pas nécessaire de déménager immédiatement. »

Paul fait valoir que le programme d’apprentissage leur a donné la chance de prendre conscience de la quantité de travail nécessaire à l’agriculture et à quel point ce dernier peut être difficile. Puisque Paul et Shira connaissaient des personnes qui avaient participé à FarmStart, il leur était possible de leur poser des questions et d’apprendre de leur expérience.

« On a appris à quel point les journées pouvaient être longues, alors nous n’étions pas si surpris lorsque nous nous sommes mis au travail. FarmStart est une excellente façon de s’initier à l’agriculture commerciale et les programmes de mentorat sont très avantageux puisqu’ils permettent de faire autre chose que de rester assis et observer quelqu’un : on fait les choses par soi-même » déclare-t-il.

« Le travail physique est très motivant et vous fait prendre l’air » fait valoir Paul. « Ce qui en vaut également la peine, c’est le fait de travailler au sein de sa propre entreprise et de pouvoir observer sa croissance.  Tenter d’établir ce qui se produira la saison suivante est également une facette excitante de l’agriculture. Je recommande fortement FarmStart à tous ceux qui songent à faire carrière en agriculture. »

« FarmStart et C.R.A.F.T. Ontario ont tous deux été des outils irremplaçables et nous ont aidés à apprendre les éléments essentiels avant de nous lancer. Il s’agissait du meilleur cheminement et nous sommes heureux d’avoir emprunté ce parcours vers l’agriculture. »

Pour plus d’informations sur C.R.A.F.T. Ontario : http://www.craftontario.ca

Apprenez-en plu sur FarmStart en allant sur : http://www.farmstart.ca/