Prochain événement
580548
DD
jours
:
HH
heures
:
MM
min
:
SS
sec

Hooray!

S’il y a une chose que la famille Van Groningen espère chaque jour, c’est voir un client traverser à nouveau les portes de VG Meats. Un tel retour signifie pour eux qu’ils doivent continuer de se concentrer sur la production d’un produit de bœuf de qualité, sur lequel un nombre d’années considérable a déjà été investi.

Cory et Heidi Van Groningen sont copropriétaires d’une entreprise familiale d’élevage bovin à Haldimand, en Ontario. Leurs activités vont de l’élevage de veaux et de bœufs à la vente au détail de produits de boucherie préparés dans leur propre abattoir, dans l’un de leurs deux points de vente. Cory et Heidi sont les récipiendaires du prix Jeunes Agriculteurs d’Élites de l’Ontario de 2012. « Notre succès, disent-ils, est basé sur de l’information pratique qui va du veau jusqu’à la carcasse. Lorsqu’on dispose de renseignements comme la tendreté de la viande et le taux de croissance, on peut prendre de meilleures décisions quant à l’élevage et l’alimentation des animaux, ce qui engendre un produit de qualité supérieure. »

Disposer de bons renseignements et de données pertinentes est quelque chose que Cory et Heidi considèrent comme l’un des trois principaux outils de gestion qui les aident à connaître du succès. Le deuxième est une attention portée continuellement envers le consommateur et la qualité de la viande. Cory souligne que le système de production bovine est un long processus si l’on tient compte du temps entre la conception de l’animal et son arrivée à l’abattoir. « Lorsqu’on est simplement un exploitant d’abattoir, le progrès est quelque chose d’intimidant; lorsqu’on est éleveur de bovins de boucherie, il est difficile d’obtenir des informations par rapport à autre chose que le rendement. Lorsqu’on est les deux à la fois, par contre, on peut faire en sorte que l’ensemble de la chaîne de production se concentre sur le produit fini plutôt que seulement sur le rendement en viande. » Cory et Heidi soulignent également que, en possédant leurs propres magasins, ils ont la possibilité de discuter avec leurs clients et de démystifier la production bovine tout en s’assurant qu’ils continuent de produire un produit en grande demande. « Les consommateurs sont une grande source d’encouragement, dit Heidi. Ils nous font savoir, par exemple, que le dernier steak qu’ils ont acheté était le meilleur qu’ils ont jamais eu. Cela signifie qu’on est dans la bonne voie. »

La famille Van Groningen fait également usage de ses connaissances pour favoriser le progrès dans l’ensemble de l’industrie, en s’engageant auprès d’organisations comme Beef Improvement Opportunities (BIO), la Haldimand Cattlemen’s Association et Ontario Independent Meat Processors.

Le troisième principal outil de gestion, selon Cory et Heidi, est leur concentration sur la famille. Ils sont les propriétaires de leur propre entreprise et l’opèrent avec l’aide des trois frères et des parents de Cory. « Lorsqu’on fait partie d’une entreprise familiale, il y a un niveau supplémentaire de confiance que le travail sera accompli, fait valoir Cory. Chaque partenaire a ses propres responsabilités sur le ranch et par rapport aux activités, alors personne ne marche sur les plates-bandes d’un autre. Si une faute est commise, on sait qui doit la réparer. » Lorsque des décisions doivent être prises, tout le monde se réunit et réfléchit ensemble. La question qu’ils se posent toujours avant de procéder à un changement est de savoir de quelle manière ce dernier influera sur le client et nos produits. Il est également très important pour les Van Groningen que tout le monde soit capable de s’asseoir ensemble pour souper après avoir travaillé ensemble toute la journée, ce qui est exactement ce qui se produit.
L’avenir de VG Meats s’annonce prometteur pour les Van Groningen. « La demande continue d’augmenter au même rythme que nous nous concentrons sur l’amélioration de nos produits déjà très populaires, » dit Cory. Ils continuent également de travailler avec les éleveurs voisins, qui fournissent environ la moitié du bétail à VG Meats. « On peut travailler avec ces éleveurs, leur fournir des informations relatives aux carcasses et les aider à produire un produit de qualité, » ajoute-t-il.

Cette vidéo (anglais seulement) a été produite en 2011 par Ontario Independent Meat Processors et offre un autre coup d’œil aux activités de VG Meats.

Vous pouvez également en apprendre davantage au sujet leur exploitation agricole sur VGmeats.ca (anglais seulement).