PROCHAIN ÉVÉNEMENT

Hooray!

Les agricultrices et agriculteurs de l’ouest du Canada qui cherchent des comparaisons impartiales sur les variétés de canola afin de les aider à choisir une variété en particulier ont reçu un cadeau avant Noël avec la diffusion du nouveau livret Essais sur le rendement du canola (CPT) à la mi-décembre. Les nouveaux essais remplacent les Essais sur les variétés de canola des Prairies (Prairie Canola Variety Trials) discontinués.

« Ils sont fondés sur des variétés de commerce et vont de pair avec les pratiques courantes de production, » mentionnait Frank Croeneweg, président du comité de gouvernance des Essais sur le rendement du canola, dans un communiqué annonçant le programme.  Monsieur Groeneweg est un agriculteur de la Saskatchewan ainsi qu’un membre du conseil SaskCanola.

L’information du Conseil canadien du canola (CCC) indique que les données sur le rendement des variétés occupent le premier rang de l’information agronomique considérée comme essentielle par les agricultrices et agriculteurs pour assurer l’exploitation efficace de leur entreprise. Un sondage effectué en janvier 2010 auprès de 1 359 producteurs indiquait que les données sur les variétés arrivaient en troisième place en importance, supplantées uniquement par les conditions météorologiques et les prix des marchandises.  Les nouveaux CPT aideront les producteurs à mieux gérer le risque associé à la sélection de nouvelles variétés en permettant de veiller à la rentabilité de la variété sur leur territoire.

Les CPT 2011, une initiative financée et dirigée par le producteur, sont la prochaine génération du programme d’essais des variétés du canola. Le financement du programme est assuré par les trois groupes de producteurs de canola des Prairies : la Commission des producteurs de canola de l’Alberta, la Commission de développement du colza de la Saskatchewan (SaskCanola) et l’Association des producteurs de canola du Manitoba, ainsi que les semenciers qui participent et paient des frais d’inscription. L’Association des producteurs de grains de la C.-B. effectue des essais à Peace pour souligner sa participation. Un comité de gouvernance supervise le programme et le CCC diffuse le programme pour ce dernier.

Les CPT incorporent deux composantes : les petites parcelles de terrain et les terrains en grandeur réelle. La composante petites parcelles de terrain comporte les deux variétés détenant la plus grande part du marché ainsi que celles qui seront mise en marché. Ces variétés sont utilisées avec les filières herbicides correspondantes auxquelles les producteurs ont accès sur le marché.  La gestion de petites parcelles corrige certains manquements des essais précédents grâce à la conception des parcelles, la diffusion des données et la gestion de la récolte. Monsieur Groeneweg souligne que, pour cette raison, les données des CPT 2011 ne peuvent être utilisées aux fins de comparaison avec celles du programme antérieur d’essais sur les variétés. Les données comparatives s’accumuleront au fil des ans.

La composante terrains en grandeur réelle comporte un examen des projets de semences sur terrains en grandeur réelle par le biais d’une vérification des protocoles utilisés pour effectuer l’analyse des données des essais et la préparation de rapports. Les producteurs peuvent ainsi être sûrs que le protocole a été appliqué de façon scientifique et que les comparaisons sont appropriées. Des professionnels qualifiés possédant une grande expérience dans la conduite d’essais de recherche sur terrains en grandeur réelle ont participé au processus d’examen.

Des rapports détaillés ont été préparés sur les caractéristiques agronomiques comme le rendement, la hauteur, la verse, la maturité et le rendement économique. On retrouve également des variables propres à chaque site comme les conditions météorologiques, le type de sol, la nutrition des cultures ainsi que la gestion des semis et de la récolte. Le classement des maladies (jambe noire) du Comité de recommandation de canola/colza de l’ouest du Canada comprendra les données du rapport des CPT 2011.

Les participants aux essais sur les petites parcelles de terrain incluent des entreprises à structure hiérarchique, des détaillants indépendants et des entreprises semencières, notamment Viterra, Bayer CropScience, Monsanto, Dow AgroScience, Cargill, Canterra Seeds, BrettYoung Seeds, FP Genetics et SeCan. Monsanto, Bayer CropScience, Canterra et Dow participent au programme sur terrains en grandeur réelle en 2011.

 « Le processus général du CPT 2011 a fourni une excellente occasion de collaboration à toute l’industrie, notamment pour les semenciers, producteurs et spécialistes provinciaux de semence, afin que de l’information utile et en temps opportun soit offerte aux producteurs pour leur permettre de prendre des décisions judicieuses en matière d’ensemencement, » indique monsieur Groeneweg.

Calculateur économique de marges sur coûts directs

Le Conseil canadien du canola se prépare au lancement d’un calculateur économique qui quantifiera la marge sur coûts directs de chaque variété. Le calculateur gratuit, qui doit être mis en ligne sur le site Web du Conseil au début de janvier, permettra aux producteurs de saisir leurs coûts de production uniques, comme les prix des semences, de l’engrais, des produits chimiques, du carburant ainsi que leurs coûts fixes afin de calculer le profit net pour différentes variétés.

Les agricultrices et agriculteurs pourront également comparer les marges sur coûts directs entre les variétés.  Puisque certaines variétés de canola sont assorties de primes, le calculateur économique aidera les agricultrices et agriculteurs à établir la variété la plus rentable et non seulement celle au rendement le plus élevé.