PROCHAIN ÉVÉNEMENT
389131
DD
jours
:
HH
heures
:
MM
min
:
SS
sec

Hooray!

1. Présumer que toutes les relations génétiques sous-tendent de bonnes relations de travail.
Nous présumons que toutes les relations génétiques sous-tendent une bonne relation de travail. Il n’en est rien. Parce que vous êtes lié à une personne, cela ne signifie tout simplement pas que vous devriez travailler ensemble. L’acceptation au sein d’une famille est inconditionnelle, celle au sein d’une entreprise est conditionnelle. Il ne s’agit pas d’un droit acquis à la naissance. Vous devez gagner votre place au sein d’une entreprise. Les membres de la famille devraient commencer à accomplir le travail manuel au sein de l’entreprise, puis les tâches de gestion et enfin obtenir un poste de direction. Enfin, les doyens de la famille devraient s’occuper à nouveau du travail manuel s’ils souhaitent que l’entreprise se poursuive grâce à une nouvelle direction. Privilégier une famille où l’entreprise prime plutôt qu’une entreprise où la famille prime.

2. Croire que l’entreprise peut soutenir financièrement chacun des membres de la famille qui souhaitent collaborer.
Si l’entreprise continue avec la nouvelle génération, les doyens de la famille doivent profiter de biens financiers garantis. Pour ce faire, ils doivent consulter un planificateur financier et un comptable et veiller à ce qu’au moins 50 pour cent de leur revenu proviennent d’une source autre que l’exploitation agricole. De cette façon, les nouveaux dirigeants de l’exploitation agricole peuvent prendre des risques réfléchis sans risquer tous les avoirs des doyens. Deuxièmement, une entreprise familiale doit être financièrement saine avant d’accepter un nouveau membre au sein de l’équipe. Cette personne doit également être indépendante, chevronnée et utile à l’entreprise. Si votre mère s’occupe toujours de laver vos vêtements, vous n’êtes probablement pas prêt à occuper un emploi à la ferme.

3. Supposer que les autres doivent ou devraient changer, mais non moi.
Vous ne vous occupez pas de la ferme comme le faisaient vos parents, ils ne s’occupaient pas de la ferme comme leurs parents et la prochaine génération tracera son propre cheminement.  Lorsque vous amenez une personne à la ferme, vous n’êtes plus indépendant. Vous devenez interdépendant. Des négociations doivent s’établir lorsque l’exploitation agricole familiale effectue la transition entre les générations.

4. Supposer qu’une conversation signifie un contrat.
Veuillez mettre les choses par écrit. Croyez-le ou non, les agriculteurs et les exploitants de ranch mentent. Voici les trois plus grands mensonges en agriculture : premièrement, « Travaille dur. Un jour, tout cela t’appartiendra ». Deuxièmement, « Je prendrai ma retraite ». Finalement, « Ne t’en fais pas à propos de tes frères et sœurs ».  Ils ont leurs emplois. Ils ne s’intéressent pas à l’entreprise ». Toutes les entreprises de qualité ont des documents écrits. Si vous êtes une entreprise incorporée, vous n’avez pas uniquement besoin d’articles, vous devez adopter des règlements administratifs. Dressez le procès-verbal des réunions. Ayez tous les contrats en main où ils peuvent être lus et compris. Rédigez des descriptions d’emploi, un plan d’entreprise, des objectifs, des accords de rémunération et plus encore. Les paroles prononcées au cours d’une conversation semblent justes, mais les mots inscrits dans un contrat veillent à ce que votre parole soit entendue.

5. Croire que la lecture des pensées est une façon acceptable de communiquer.
Lorsque vous avez d’autres moyens de communication, utilisez-les. La lecture des pensées ne suffit pas. La communication est la circulation sanguine de votre entreprise. Voici trois façons de l’utiliser sciemment. Favorisez l’interaction quotidienne pour l’information, la coordination et la participation. Tenez des réunions pour discuter des inclusions, des objectifs, des standards, des évaluations et de la prise de décision synergétique. Partagez les renseignements pertinents avec l’équipe de votre entreprise, vos principaux conseillers et les membres de la famille qui n’œuvrent pas à la ferme. Utilisez ces modes de conversation plutôt que la lecture des pensées.

6. Ne pas perfectionner les aptitudes en communication et les outils de réunion familiale lorsque l’entreprise est prospère en pensant qu’ils seront en place lorsque le rendement n’est plus au rendez-vous.
Les réunions familiales doivent avoir lieu lorsque l’entreprise est florissante et que les outils sont en place. Établissez un contrat de communication. La communication devrait s’effectuer en respectant un code de conduite. Corrigez en privé ce que vous louangez en public. Préparez un aperçu de l’entreprise. Exposez sur un tableau les thèmes des réunions de votre entreprise. Lorsque vous souhaitez parler d’un thème, encerclez-le. S’il n’y a rien d’encerclé, n’organisez pas de réunion.  La communication prime.

7. Ignorer la belle-famille, la famille à l’extérieur et les employés.
Ces trois groupes peuvent être vos meilleurs amis ou vos pires ennemis. Il faut cajoler la belle-famille.  Autrement, lorsqu’il y a des problèmes à la maison, et ceux-ci sont inévitables, l’entreprise aura des problèmes. Afin d’avancer, il faut répondre à ces questions : quel est le rôle du conjoint (belle-famille) au sein de l’entreprise? Les conjoints peuvent être très utiles à l’équipe et, s’ils peuvent y être incorporés, ils peuvent jouer un rôle très important.  Quelles sont les attentes du conjoint (belle-famille) par rapport à l’entreprise? Les personnes cherchent la sécurité. Cela peut-être un problème particulièrement pour une belle-famille si l’entreprise possède la maison dans laquelle elle vit. La famille à l’extérieur a-t-elle un rôle à jouer dans la prise de décision, la propriété actuelle ou future? Indépendamment des attentes de la famille à l’extérieur, 51 pour cent du pouvoir des actifs devraient demeurer avec les membres de la famille actifs dans l’entreprise. Vous devez répondre à ces questions de façon précise et franche.

8. Faire fie de la courtoisie habituelle.
Faire preuve de courtoisie coûte peu et rapporte beaucoup. Il arrive qu’on traite les étrangers sur la rue mieux que les membres de la famille. Vous utilisez les formules de politesse « s’il vous plaît », « merci » et « bon travail » à l’égard d’autres personnes, combien de fois les utilisez-vous au sein de l’entreprise familiale? Les récoltes et les bestioles peuvent être achetées ou vendues, le territoire peut être géré par plusieurs, mais ce sont les personnes qui nous tiennent à cœur, et non la terre, qui nous donnent le plus de joie ou nous font souffrir.

9. N’avoir aucun domaine légal ou de discussion à cet effet, aucun plan de transfert de la gestion ou d’entente d’achat ou de vente.
Les parents n’ont pas à donner une entreprise à leurs enfants. Les parents doivent inculquer des valeurs morales, fournir une occasion de perfectionnement, discuter et examiner légalement les plans et indiquer une liste des détails. C’est ici qu’on retrouve ces plans et ententes. Les ententes d’achat et de vente ne doivent pas faire partie du testament, car ces derniers peuvent être modifiés sur un coup de tête. Dans la plupart des cas, votre testament ne regarde que vous. Toutefois, si vous voulez que votre entreprise continue et si la distribution des biens prévue dans votre testament influence cette continuation, alors votre testament n’est plus privé. Il doit être partagé. Vous devez discuter et réviser ces plans et ces ententes et ces derniers doivent avoir un caractère légal.

10. Négliger les faits essentiels d’une entreprise familiale florissante.
De nombreuses familles négligent les faits essentiels de ce que signifie être prospère. Il s’agit particulièrement de comprendre la différence entre équitable et égal et de prendre le temps d’applaudir les réussites et de les célébrer. Égal signifie que chacun reçoit une pointe de tarte de même taille. Équitable signifie que ceux qui ont cultivé les pommes pour la tarte reçoivent les pointes plus grandes en appréciation de leur labeur. Finalement, n’oubliez pas de célébrer les petits et les grands événements au fil des ans. Prenez le temps d’applaudir.
Adapté au texte d’un webinaire de la GAC de Jolene Brown – Cliquez ici pour visionner le webinaire.