PROCHAIN ÉVÉNEMENT
1938
DD
jours
:
HH
heures
:
MM
min
:
SS
sec

Hooray!

Pour bâtir l’entreprise agricole que vous possédez aujourd’hui, vous avez investi des années de votre vie et la grande majorité de vos ressources financières. Mais tôt ou tard, quelqu’un d’autre en deviendra propriétaire ou la dirigera. Vous transférerez peut-être votre entreprise agricole à des membres de la famille ou la vendrez à un employé prometteur. Peu importe le cas, vous devez vous préparer pour ce jour.

« La planification de la relève est un exercice qui consiste essentiellement à élaborer un plan de continuité des activités et à choisir le processus de transition approprié, qu’il s’agisse de la vente à un étranger ou du transfert à la génération suivante », explique Bob Tosh, directeur principal de l’équipe du service Agriculture chez MNP.

Il souligne que le plan de relève est souvent le changement le plus important sur le plan personnel et financier. Dans le cadre de ce plan, les richesses accumulées et les occasions d’affaires des générations précédentes sont transférées à la génération suivante.

« C’est un exercice incontournable si l’entreprise souhaite progresser et prendre de l’expansion, mais un exercice qui doit être exécuté de façon à augmenter les chances de réussite. N’oubliez pas qu’une entreprise s’éteint lorsqu’elle n’a pas de plan de relève », dit-il.

M. Tosh précise que la planification de la relève n’est pas un processus identique pour tous. Les problèmes et les possibilités de chaque entreprise et de chaque famille sont différents. Le temps investi au début du processus de planification de la relève pour comprendre les problèmes et examiner les possibilités de l’entreprise et des parties concernées portera ses fruits plus tard.

« C’est toujours plus difficile de réparer les erreurs que de bien faire les choses dès le départ. D’après notre expérience, des personnes qualifiées et motivées ayant une vision claire de leur destination constituent l’élément le plus important pour réussir l’élaboration d’un plan de relève. »

Il souligne l’importance d’amorcer le processus le plus tôt possible et recommande un délai de préparation minimal de cinq ans. « Un délai de cinq ans peut sembler long, mais pour être en mesure de bien faire les choses sur le plan commercial, fiscal et familial, il faut une période de temps prolongée. »

Plusieurs facteurs contribuent à faire de la planification de la relève un sujet d’actualité. Il y a tout d’abord l’augmentation de l’âge moyen des agriculteurs et l’augmentation du nombre d’agriculteurs qui approchent la retraite ou qui sont déjà à la retraite. De plus, la hausse récente des prix des céréales signifie un meilleur marché pour de nombreux  actifs agricoles. M. Tosh indique que les membres de son équipe observent que davantage de jeunes souhaitent retourner sur la ferme après un séjour à l’extérieur et élever leurs enfants dans un milieu rural.

Les conseillers de MNP insèrent la planification de la relève dans le processus global de planification d’entreprise, dont l’objectif consiste à maximiser la valeur de l’entreprise pour les propriétaires.

« Si l’intention est de vendre les actifs agricoles, nous voulons que la ferme soit la plus rentable possible au moment de la vente. La structure d’entreprise appropriée préservera la plus grande valeur possible, explique M. Tosh. Si l’intention est de transférer la ferme à la génération suivante, nous devons nous assurer d’avoir une structure d’entreprise qui convienne à l’exploitation de l’entreprise maintenant et plus tard. Cette structure doit également convenir au transfert et à la vente de l’entreprise tout en respectant les besoins de planification successorale des propriétaires actuels. »

Il ajoute qu’il est important d’examiner les trois structures d’entreprise – l’entreprise à propriétaire unique, la société en nom collectif et la société par actions – puisqu’elles ont des répercussions fiscales différentes.

Chez MNP, le processus de planification de la relève débute par une séance de planification d’une journée pour permettre au conseiller d’avoir un aperçu de la situation de la ferme (actifs et rentabilité).

« Au cours de cette séance de planification, nous cherchons à connaître les objectifs du client concernant l’entreprise et la relève. Ensuite, nous travaillons avec lui pour dresser un plan qui lui permettra d’atteindre ses objectifs », explique M. Tosh.

Au cours de cette séance, le conseiller de MNP examine d’autres points, tels que les objectifs personnels et d’affaires des propriétaires actuels et des successeurs, le plan de retraite de ceux qui quittent l’entreprise, le plan de formation et de perfectionnement des successeurs, le plan d’entreprise, le plan d’exploitation ou de fonctionnement ainsi que le plan de transfert de la gestion, du contrôle et de la main-d’œuvre.

« Nous veillons aussi à aborder d’autres points, dont le plan de transfert de propriété, le calendrier d’exécution et le plan d’urgence, ajoute-t-il. Chaque point comporte certains éléments que nous voulons examiner en détail. »

Pendant l’élaboration du plan, MNP s’assure que les clients sont conscients des questions techniques et non techniques concernant la ferme et la famille agricole.

« Les questions techniques sont celles que l’on peut mesurer en chiffres, comme la valeur nette et la rentabilité et auxquelles il est possible de remédier de façon technique. Les questions non techniques concernent les relations humaines et nécessitent une connaissance des personnes concernées. Plus le nombre de personnes concernées est élevé, plus les solutions peuvent être complexes », fait observer M. Tosh.

Bob Tosh croit que faire appel à des professionnels dès le début contribuera à la réussite de votre plan de relève. « Grâce à un service personnalisé, l’équipe de MNP peut vous aider à mettre en place un processus de planification de la relève efficace qui vous permettra d’atteindre vos objectifs. »

Bob Tosh, B. Sc., P.Ag., est un associé au sein de l’équipe du service Agriculture chez MNP. MNP est le septième cabinet d’experts-comptables et d’experts-conseils en importance au Canada et regroupe une équipe dévouée qui aide les agriculteurs et les transformateurs à demeurer concurrentiels et rentables, et ce, depuis 1945. Chez MNP, les conseillers en affaires, les spécialistes en finances et les agronomes possèdent une bonne connaissance de tous les aspects de l’industrie agricole et bon nombre d’entre eux proviennent d’entreprises agricoles familiales.