PROCHAIN ÉVÉNEMENT
195176
DD
jours
:
HH
heures
:
MM
min
:
SS
sec

Hooray!

L’énergie solaire pourrait devenir une nouvelle récolte pour les agricultrices et agriculteurs, et un programme pilote en Alberta tente de définir les aspects pratiques des systèmes photovoltaïques solaires reliés au réseau. Alberta Agriculture gère le programme pilote de subvention lié à de tels systèmes dans le cadre de Cultivons l’avenir.  L’objectif vise à offrir des fonds de subvention aux agricultrices et agriculteurs qui en font la demande pour installer des systèmes photovoltaïques solaires sur leur exploitation agricole.

« Le programme tente de comprendre la production d’énergie réelle (kWh) de diverses installations de système.  Nous voulons découvrir si la production attendue est réaliste et si la production réelle du système installé par les agricultrices et les agriculteurs est adéquate, » indique l’administratrice du programme Kelly Lund pour l’Alberta Agriculture and Rural Development d’Edmonton.

La technologie photovoltaïque solaire est un type de production d’énergie renouvelable. La production d’électricité à l’aide de cette technologie réduit les émissions de gaz à effet de serre et, dans certains cas, permet d’économiser les coûts d’électricité, en plus d’offrir certaines occasions d’écomarketing. L’énergie renouvelable peut jouer un rôle dans le plan de gestion de l’énergie en général de l’exploitation agricole.

Les modifications apportées aux règlements en matière d’électricité en Alberta le 1er février 2008 permettent la microcogénération, les Albertains peuvent générer leur électricité propre et recevoir un crédit pour l’énergie retournée au réseau d’électricité.  En Alberta, on définit la microcogénération comme la génération d’énergie électrique à partir d’un groupe électrogène d’une capacité nominale totale d’un mégawatt (1 MW) ou moins. Le système est relié au réseau de distribution, il utilise exclusivement des sources d’énergie renouvelables ou de remplacement pour générer l’énergie électrique et son rendement d’énergie électrique vise à satisfaire une portion ou la totalité des besoins énergétiques du client.

Le programme pilote lié à l’équipement photovoltaïque solaire accorde un soutien financier aux agricultrices et agriculteurs qui installent des systèmes photovoltaïques solaires d’une capacité minimale de 2,2 kW reliés au réseau sur leur installation afin de produire de l’électricité. Des subventions sont offertes en fonction de la puissance nominale du système en utilisant le total cumulatif de la formule suivante :

  • 2,50 $ par watt de 2 200 W à 3 000 W;
  • PLUS 2 $ par watt de 3 001 W à 6 000 W;
  • PLUS 1,50 $ par watt de 6 001 W et plus, jusqu’à l’atteinte du montant maximum de 19 500 $ alloué par le programme.
  • Le maximum du programme correspond à un système photovoltaïque solaire de 10 kW.

Une partie de l’objectif de la recherche du programme pilote sur de l’équipement photovoltaïque solaire vise à recueillir des données à savoir si les petits systèmes installés peuvent fournir le rendement de production énergétique prévu à l’étape de la conception, lorsque ces systèmes sont installés en respectant les spécifications optimales. D’autres données importantes seront également recueillies, par exemple les coûts permanents d’exploitation et de maintenance des systèmes installés. Ces données combinées serviront à préparer du matériel didactique permettant d’aider d’autres producteurs à décider si la technologie photovoltaïque solaire convient à leur exploitation avec ou sans les encouragements gouvernementaux.

Pour l’exercice 2011-2012 environ 15 projets ont été lancés.  Le programme pilote de l’exercice 2012-2013 pourrait accepter 20 projets selon la taille de chaque demande.  La dernière occasion de demandes a été complétée en dix jours et madame Lund s’attend à ce que la prochaine occasion de financement, qui sera offerte le 2 avril 2012, le soit tout aussi rapidement.

« L’autre aspect du projet vise à évaluer le coût de l’équipement photovoltaïque solaire.  Nous tentons de découvrir à quel point les marchés sont concurrentiels et si les tendances du marché extérieur influencent les prix en Alberta, » indique madame Lund.  « Jusqu’à présent, nous avons constaté une baisse des prix de l’équipement au cours de la dernière année en raison de l’offre excédentaire en Ontario. »

Selon Alberta Agriculture, l’installation complète et le raccordement au réseau d’un système photovoltaïque solaire (sans batterie) en Alberta pourraient coûter de 5 $ à 9 $ par watt en Alberta.  Un système de 2 200 watts pourrait coûter de 11 000 $ à 19 800 $ et la subvention du programme s’établir à 5 500 $.

La période de récupération dépendrait de la quantité d’électricité générée et des tarifs types d’électricité.  La production d’un panneau photovoltaïque solaire dépend de l’optimisation de ce dernier à capter le plus d’énergie possible.  Elle varie en fonction de la latitude de la province, de la localisation géographique (l’inclinaison des modules), de l’installation d’un système de suivi, de la couverture nuageuse et d’autres ombrages permanents ou temporaires.

Le gouvernement du Canada propose une ressource sur le Web qui indique la quantité d’électricité type pouvant être produite en kilowatt-heure par kilowatt de capacité solaire installée. https://glfc.cfsnet.nfis.org/mapserver/pv/index.php?lang=f

Pour s’inscrire au projet pilote de l’Alberta, les demandeurs doivent d’abord faire une demande d’évaluation du site à l’aide du formulaire de demande d’évaluation solaire. Une évaluation du site sera organisée pour les demandeurs autorisés lorsque ceux-ci auront fourni les factures d’électricité des douze derniers mois au bureau du programme. À la suite d’une visite concluante, le demandeur recevra un rapport qui indique son admissibilité à faire une demande de subvention au programme pilote d’équipement photovoltaïque solaire.